• Construite en 1910 par l'entrepreneur versoisien Papis sur les plans de l'architecte Auguste Bordier, la poste a été financée par les entreprises de Versoix.

    Sa construction fut décidée et prise en charge par des privés, dont le maire César Courvoisier; MM. Bristen, papetier; Dégallier, confiseur; Estier, minotier. Favarger, chocolatier.

    Les employés de la poste occuperont ces locaux jusqu'en 1982.

    Le panneau "Au Pas" invite les nombreux cyclistes à modérer leur allure.

    Bâtiment des Postes Versoix

     

    Bâtiment des Postes Versoix

     

    Les quelques facteurs de l'époque devaient traîner à bras les lourds chars jusqu'à la gare en empruntant  la rampe du même nom dont la chaussée n'était que gravelée.

    Chaque fois qu'il en avait la possibilité, l'entrepreneur Papis, dont l'écurie se trouvait à quelques pas, mettait à disposition l'un de ses chevaux pour tirer les envois de confiserie et de chocolat, qui représentaient souvent plusieurs tonnes.

    Bâtiment des Postes Versoix

     

    Bâtiment des Postes Versoix

     

    Bâtiment des Postes Versoix

     

    Bâtiment des Postes Versoix

     

    Bâtiment des Postes Versoix

     

    Armand Würst  Bureau de poste  Versoix 

    Bâtiment des Postes Versoix

    A la suite de la démission du maire Charles Ramseyer en 1945, Armand Würst buraliste postal, posa sa candidature et fut élu sans scrutin, étant le seul candidat. 

    De par la fonction qu'il exerçait avec un dévouement total, il connaissait la commune où il était né, sa population, dans les plus petits détails. 

    Si la candidature de M. Armand Würst à la mairie avait été une surprise, sa démission, un an plus tard, en aura été une autre.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique