• Ecogia

    Le domaine d'Ecogia a été propriété de la baronne Girod-de-l'Ain, née Mégard, jusqu'au décès de celle-ci en 1881.

    Par testament, la baronne léguait son domaine à une congrégation française de religieuses.

    Chassées par la persécution en France dès 1903, celles-ci doivent quitter leur orphelinat aux portes de Genève. Le 15 octobre, 3 enfants sont amenés de Vallard; le 1er décembre, 4 orphelines arrivent à leur tour, puis cinq autres quelques jours plus tard. 

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia 

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

     

    Ecogia

    Très modeste à ses débuts, l'oeuvre ne cessera de progresser, tenant plus tard une école ménagère où les jeunes filles apprenaient à broder. Les plus beaux drapeaux de nos sociétés viennent, dit-on d'Ecogia.

     Peut-être celui de cette société  de Versoix.  Photo du 20 août 1921 lors de la première fête Romande de gymnastique ouvrière.

    Ecogia


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :